25/02/2019

La Linux Foundation lance le projet ELISA

logo du projet ELISA

Il vise à améliorer la sécurité de fonctionnement des systèmes critiques Linux. Arm, BMW Car IT GmbH, KUKA, Linutronix et Toyota ont déjà rejoint le projet ELISA.

La Fondation Linux vient de lancer le programme ELISA (Enabling Linux in Safety Applications) Ce projet open source incorpore des outils destinés à aider les entreprises à concevoir et certifier des systèmes basés sur Linux dont la défaillance pourrait entraîner des pertes en vies humaines, des dommages matériels importants ou des dégâts environnementaux.

Ce projet est lancé en partenariat avec des poids lourds de l’industrie tels Arm, BMW, Kuka, Linutronix, Amazon et Toyota. Ces derniers s’engagent ainsi dans l’amélioration de la sécurité fonctionnelle en source ouverte dans les secteurs des transports, de la fabrication, de la santé et de l’énergie.

Parallèlement, la fondation Linux, travaillera au travers d’ELISA avec des organismes de certification et de normalisation dans « de multiples industries » pour établir Linux comme fondement des systèmes critiques de sécurité dans toutes les industries.

La confiance dans le matériel

Avec une progression croissante des systèmes autonomes et l’arrivée massive d’intelligences artificielles, la confiance dans les produits est au cœur des préoccupations du public et des industriels. Plusieurs enquêtes montrent un niveau d’inquiétude croissant. Par exemple, American Automobile Association publiait en janvier une étude révélant que 63 % des sondés ont peur de rouler dans un véhicule sans conducteur entièrement autonome. Près de la moitié d’entre eux choisiraient même de ne jamais en utiliser.

ELISA, la suite logique d’AGL

En 2018, la fondation avait lancé le projet AGL (Automotive Grade Linux), qui se donnait pour objectif de soutenir la présence de Linux et des solutions open source dans les systèmes automobiles non critiques, orientés divertissement. La dernière version de projet intègre des solutions permettant le partage de données cartographiques générées par des voitures autonomes. ELISA semble prendre la suite pour tous les systèmes pouvant induire des conséquences tragiques.

Malgré des tentatives infructueuses par le passé, la fondation Linux semble plus assurée quant au succès d’ELISA. « Nous serons en mesure de tirer parti de l’infrastructure et du soutien de la communauté élargie de la Fondation Linux qui sont nécessaires pour faire de cette initiative un succès » affirme Kate Stewart, responsable principale des programmes stratégiques à la Fondation Linux. Elle ajoute que les grandes industries souhaitent « utiliser Linux pour des applications critiques sur le plan de la sécurité, car il leur permet de mettre leurs produits sur le marché plus rapidement et de réduire le risque d’erreurs de conception critiques ».

Les points les plus sensibles du projet sont l’élaboration de la documentation de référence, les différents scénarios d’utilisation, l’information de la communauté open source sur les meilleures pratiques en matière d’ingénierie de la sécurité. Enfin, le défi le plus important du projet reste la création des outils nécessaires pour démontrer qu’un système basé sur Linux répond aux exigences de sécurité requises pour la certification.

Source : www.linuxfoundation.org

Actualités