14/10/2019

Code.etalab.gouv.fr : le nouveau portail officiel des codes sources Etalab

logo Etalab

La mission Etalab a ouvert un portail qui référence plusieurs dizaines de codes sources qui ont été rendus publics par des organismes et administrations publics français.

Disponible à l’adresse « code.etalab.gouv.fr » le site conforte la mission d’Etalab qui vise à consolider les efforts de l’état dans l’application des directives de l’Open Data par défaut. Il permet de parcourir la liste des codes sources publiés par des organismes publics. Ce site est en cours de construction et ne recense pas encore tous les comptes des organismes.

Capture d’écran 1

Open Data par défaut

Le principe d’ouverture spontanée des données publiques de donne pour objectif de rendre l’ouverture des données la règle et non plus l’exception. Cette règle a été introduite en 2016 par la loi pour une République numérique et est entrée en vigueur le 7 octobre 2018.

L’Open data n’est pas seulement un indicateur de transparence, il est aussi un facilitateur pour de nouvelles innovations, permettant la réutilisation de données pour le développement de nouvelles applications. À terme, la loi stipule que toutes les administrations devront mettre en ligne et mettre à jour les bases de données qu’elles produisent ou reçoivent, ainsi que toutes les données présentant un intérêt économique, sanitaire ou environnemental. Cette règle s’applique aussi à 4411 collectivités locales et des organismes privés assurant une mission de service public.

Des défauts de jeunesse à corriger

Dans son communiqué, Etalab a indiqué que la liste actuelle n’est pas exhaustive, faute à un manque d’automatisation dans les administrations concernées. Certains dépôts ne renseignent pas non plus la licence sous laquelle les données sont publiées. Cette omission créer une incertitude juridique dans le cas de réutilisation des données dans un logiciel.

Une meilleure visibilité de l’Open Source

Cette nouvelle plateforme intègre aussi les codes sources de nombreux logiciels, sous forme d’archive. Les données regroupées par la plateforme concernent près de 2500 dépôts différents. En créant un point d’entrée unique, Etalab améliore la visibilité des solutions et données ouvertes disponibles, y compris pour les administrations elles-mêmes. Cette visibilité est un point critique a développé car le mise en place de l’open data dans les collectivités est très poussif. Moins de 6 % des collectivités concernées avaient publié leurs données en octobre 2018 selon Open Data France.

Sources : Etalab

Actualités