11/02/2019

Un projet open source pour les voitures Testla

logo Linux

Un groupe de développeurs indépendant a lancé le projet FreedomEV qui vise à apporter de nouvelles fonctionnalités aux véhicules Tesla, en renforçant notamment la confidentialité.

C’est au sein d’un groupe de hackers qui s’est surnommé « les pirates Tesla » que le projet s’est créé. Lors de l’événement collaboratif FOSDEM à Bruxelles, Jasper Nuyens, l’un des membres a présenté le projet FreedomEV, qui vise à libérer « toute la puissance des voitures Tesla ». Jasper Nuyens est connu pour être le directeur général de Linux Belgium, une entreprise de conseil, formation et support pour les solutions Linux serveur et embarqué. Il ne s’agit donc pas d’un projet fou lancé par un hurluberlu libertaire !

L’automobile rentre dans l’ère digitale

Après avoir acquis une Tesla X l’année dernière, Jasper Nuyens a piraté cette dernière pour réajuster certains paramètres. Il constate l’entrée de l’industrie automobile dans l’ère du digital, posant à nouveau la question des enjeux du logiciel libre : 

« Les voitures sont l’un des derniers outils utilisés qui restent essentiellement analogiques. C’est en train de changer. Les voitures entrent dans notre monde numérique, celui que nous contrôlons. Ils sont constamment en ligne, contrôlés par des ordinateurs. Pour beaucoup de gens, les voitures sont un symbole de liberté. Pourtant, il n’est pas garanti que l’avenir de nos voitures électriques sera gratuit. L’opportunité de garantir que nos futures voitures seront et resteront gratuites est maintenant ».

Entre confidentialité et communication

Jasper Nuyens propose de nombreuses fonctionnalités dans le projet FreedomEV dont l’une dénommée « Mode romantique » et l’autre « Mode de confidentialité ». Le premier mode permet l’affichage des messages sur la console centrale et la répétition de ces mêmes messages par les haut-parleurs de la voiture. Le second mode est notamment apprécié par certains internautes propriétaires de Tesla E. Dans ce mode de conduite spécial, votre voiture ne pourra pas enregistrer sa position, ni divulguer les informations de localisation via Wi-fi ou 4G, ni pas tout autre moyen.

Jasper Nuyens commente ce dernier mode : « Un élément fondamental de la liberté dans FreedomEV semble être que vous devriez pouvoir conduire quelque part sans renoncer trop à votre vie privée », espèrent que Tesla l’accompagne dans son initiative, considérant que Tesla et les hackers Tesla pourraient améliorer les produits à venir.

Sources : fosdem.org

Actualités