04/03/2019

Les nouveautés du noyau Linux 5.0

logo linux

La nouvelle mouture du noyau Linux améliore la prise en charge matérielle et supporte de cryptage rapide.

Comme à l’habitude c’est Linus Torvald qui a annoncé la publication du noyau Linux 5.0 via LKLM.org. Cette nouvelle mouture embarque un grand nombre d’améliorations sans que le passage de la version 4.21 à 5.0 ne représente un saut technologique particulier.

Les nouveautés

La plupart des améliorations annoncées sont de bas niveau, les changements majeurs resteront donc invisibles pour la plupart des utilisateurs. Quelques-unes sont tout de même directement utiles pour l’utilisateur final de Linux : 

– le support d’affichage AMD FreeSync ;

– la prise en charge de l’écran tactile Raspberry Pi dans le noyau principal ;

– une nouvelle police de console pour les écrans HiDPI/Rétina ;

– le support des fichiers d’échange Btrfs ;

– le cryptage de données Adiantum

– le défilement haute résolution Logitech

Le cryptage Adiantum Data

Linux 5.0 intègre le support d’Adiantum dans fscrypt. Pour rappel, Adiantum vient directement remplacer la solution Google Speck développée par la NSA. Cette dernière, plus que controversée, avait d’ailleurs été refusée pour l’organisme ISO devant l’incapacité de ses concepteurs à fournir des éléments de conceptions clairs.

Adiantum offre un cryptage rapide des données aux appareils et matériels bas de gamme. Elle est notamment utilisée dans les appareils Android Go. Les ordinateurs de bureau Linux classiques peuvent également exploiter cette technologie grâce à la prise en charge native fscrypt des protocoles EXT4 et F2FS.

Le support d’affichage AMD FreeSync

La technologie FreeSync est particulièrement prisée des gamers. Elle propose un taux de rafraîchissement dynamique et fonctionne dorénavant avec le noyau Linux 5.0 principal. Cette prise en charge nécessite aussi également MESA 19.0 et quelques autres mises à jour. Ce nouveau support permettra notamment la prise en charge des cartes graphiques AMD Radeon R5/R7/R 9200 ou supérieures et d’un moniteur prenant en charge la technologie FreeSync.

Support Linux pour écran tactile Raspberry Pi

Linux 5.0 est aussi livré avec un pilote d’écran tactile Raspberry Pi prêt à l’emploi. C’est l’écran tactile officiel de 7 pouces pour le Raspberry Pi qui est aussi visé. Il prend en charge le toucher à 10 doigts avec une résolution de 800 × 480 pixels pour un prix de 80 € environ. Avec Linux 5.0, cet écran tactile fonctionne avec le noyau Linux principal, aucune solution de contournement n’est requise.

Un support matériel amélioré

L’intégration du matériel récent reste toujours le nerf de la guerre pour une plus large adoption d’une distribution Linux. Le noyau Linux 5.0 établit donc une liste de matériel compatible en cours de développement. Parmi les matériels ciblés, on retrouve : 

– Intel Icelake Gen11 Graphics

– NXP i.MX8 SoC et Layerscape LX2160A

– RDA Micro RDA8810PL

– GPU NVIDIA Turing

–  Support d’affichage NVIDIA Xavier

La prise en charge de matériels existants est également améliorée grâce à quelques modifications spécifiques à chaque périphérique.

Bien sûr, il faudra attendre quelques semaines pour que les distributions les plus populaires intègrent ce nouveau noyau. Ubuntu 19.04, intégrant Linux 5,0 sera par exemple disponible au début du mois d’avril.

Source : l’annonce de Linus Torvald

Actualités