25/09/2019

Kubernetes 1.16

logo Kubernetes

Depuis que le projet est confié à la fondation open source Cloud Native, les contributions des géants de la technologie accélère la technologie d’orchestration de conteneurs.

La solution open source pour automatiser le déploiement, la mise à l’échelle et la gestion des applications conteneurisées ne cesse de gagner en maturité. Ainsi, Kubernetes 1.16 est disponible depuis le 18 septembre et n’apporte pas moins de 31 améliorations. Elles se répartissent dans trois domaines majeurs.

les ressources personnalisées

Disponibles en version bêta depuis la version 1.7, les définitions de ressources personnalisées (CRD pour Custom Resource Definitions) sont largement utilisées en tant que mécanisme d’extensibilité de Kubernetes. La version 1.16 marque leur arrivée en disponibilité générale. La définition de ressources personnalisées permet aux utilisateurs d’ajouter leurs propres objets au cluster Kubernetes et de l’utiliser comme tout autre objet Kubernetes natif.

Amélioration au niveau des métriques

Kubernetes avait déjà largement utilisé un registre de métriques global pour enregistrer les métriques à exposer. En mettant en place un registre de métriques, les métriques sont enregistrées de manière plus transparente. Auparavant, les métriques Kubernetes étaient exclues de toute exigence de stabilité.

L’extension de volume

Cette version comporte de nombreuses améliorations relatives aux volumes et aux modifications de volume. La prise en charge du redimensionnement en volume dans les spécifications CSI passe à la version bêta, ce qui permet de redimensionner tout plug-in de volume de spécification CSI.

Source : blog Kubernetes

Actualités