04/02/2019

Exécuter des applications Windows avec Wine 4.0

logo Wine

Que vous soyez équipé d’un système d’exploitation Linux ou Mac OS, il arrive parfois que certaines applications ne soient disponibles que sous forme d’exécutables Windows. Wine se propose de vous rendre la tâche moins difficile en rendant votre système plus compatible avec un environnement Windows. Avec la sortie de la mise à jour 4.0, c’est près de 6 000 changements et améliorations que la solution propose.

Émulation vs couche de compatibilité

Wine est un acronyme pour « Wine Is Not an Emulator ». Wine n’est donc pas un émulateur, mais se conçoit comme une couche de compatibilité capable d'exécuter des applications Windows sur divers systèmes d'exploitation conformes à la norme POSIX comme Linux, mac OS et BSD. Il n’y a pas ici de machine virtuelle, mais un «traducteur» des appels de l'API Windows en appels POSIX, à la volée. Wine se donne pour objectif d’éliminer les problèmes de performance et de gestion mémoire inhérents à l’émulation.

Cet objectif de performance fait de Wine une solution très utilisée dans le monde vidéo ludique, une des raisons pour lesquelles la solution gère les manettes des principales consoles et les principaux jeux du marché.

Les principales nouveautés

La quatrième version de Wine améliore principalement la prise en charge de API graphiques, notamment Direct3D 12 (dernière version de Microsoft) et Vulkan, l’API open source qui succède à OpenGL. Les utilisateurs Mac Os apprécieront aussi l’exploitation du pilote MoltenVK.

L’ensemble des modifications opérées est disponible via le site source.winehq.org.

Actualités