07/01/2019

Deux millions de dollars de don pour la FSF

logo de la fondation FSF

La free software foundation a reçu deux dons d’un million de dollars chacun pour lui permettre d’assurer sa mission de promotion du logiciel libre.

L’annonce a été faite par Richard Matthew Stallman, un militant de la première heure du logiciel libre sur le site de la fondation. Richard Stallman y annonce que pour l’année 2018, la fondation a reçu deux dons plus importants que les autres, de près d’un million de dollars chacun. Les deux donateurs sont Pineapple Fund et Handshake. Ces dons accompagnent d’autres montants inattendus permettant d’étoffer l’équipe de la fondation. Pour le reste les dons sont habituellement issus de particuliers pour un montant de moins de 200 dollars.

Des dons inattendus pour garantir la pérennité de la fondation

Ironiquement, le don de Pineapple Fund est arrivé sous la forme de Bitcoin et valait environ 860 000 dollars au moment de la conversion en dollars. En effet, Richard Matthew Stallman est connu pour ses positions et déclarations radicales, dont la critique de Bitcoin en vantant une alternative développée au sein du projet GNU qui s’appelle Taler. La moitié du don de Handshake est fléché vers la production de logiciels, l’autre servira en réserve pour assurer l’avenir de la fondation en cas de coup dur. Le reste des dons engrangés permettront d’embaucher deux ou trois collaborateurs supplémentaires et réaliser des tâches jusque là repoussées par manque de ressource.

Stallman ajoute que l’équipe qui certifie les distributions et les produits conformes à la licence GNU pourra elle aussi être étoffée. La fondation espère ainsi augmenter sa capacité à aider les gens à acheter du matériel entièrement compatible avec des logiciels libres. La fondation compte enfin financer le développement de code JavaScript libre pour rendre certains sites Web fonctionnels dans le monde libre.

Les missions de la fondation FSF

Pour rappel, la mission de la Fondation pour le Logiciel Libre se résume à garantir que les logiciels puissent être distribués, utilisés, étudiés et modifiés par les utilisateurs. La fondation est à l’origine du projet GNU, ayant produit de nombreux compilateurs et l’éditeur Emacs. Elle est aussi la rédactrice la licence publique générale GNU.

Le fondateur de la FSF, Richard Stallman, est parfois perçu comme un extrémiste. Il faut dire que de nombreuses sorties publiques ont fait débat, une dernière remettait en cause l’efficacité du RGPD, considérant qu’il était fondamental qu’une loi empêche strictement les systèmes de collecter des données personnelles.

Source : www.fsf.org

Actualités